Aller voir une sage-femme parce qu’on est enceinte… Ou pas ! En effet, les sages-femmes sont habilité.e.s à réaliser des consultations de suivi gynécologique.

.

Depuis 2009, la réalisation de consultations gynécologiques fait partie du panel de compétences des sages-femmes. Ces consultations incluent :
– l’examen gynécologique et mammaire,
– la réalisation de frottis cervico-vaginaux et de prélèvements,
– le dépistage des infections sexuellement transmissibles,
– la prescription des moyens de contraception,
– la pose et le retrait de dispositifs intra utérins (stérilets) ou d’implants.

 

En cas de situation pathologique, la sage-femme oriente vers un médecin afin qu’il ou elle poursuive la prise en charge.

L’exercice de la profession de sage-femme peut comporter également la réalisation de consultations de contraception et de suivi gynécologique de prévention, sous réserve que la sage-femme adresse la femme à un médecin en cas de situation pathologique.

Article L4151-1 du Code de la Santé Publique

.

Ces consultations sont également un moment privilégié afin d’échanger sur des problématiques plus larges. La sexualité, le « safe sex », le désir d’enfant, le consentement… Autant de sujets à aborder, si on le souhaite.

.

La sage-femme, partenaire de la santé gynécologique pendant toute la vie !